Une carte de développement indispensable pour débuter dans l’Iot en 2018

L’Iot est un domaine en pleine expansion, il attire beaucoup de personnes. Il est dorénavant plus réservé uniquement aux grosses industries. En effet le lancement des cartes de développements telles que arduino et raspberry ont ouvert de nombreuses portes à monsieur tout le monde.

Quelles cartes choisir pour pouvoir débuter dans des porjets d’Iot?

Raspberry pi3

C’est un petit peu le couteau suisse du DIY, le raspberry pi3 est un miniordinateur (pour ceux qui ne savais pas). Il pourra se rendre utile dans de multiples projets DIY Iot ayant pour seule limite l’imagination ! Cette carte possède les mêmes caractéristiques qu’un ordinateur (OS, port ethernet, ports usb, hdmi ect…) avec en plus des ports GPIO qui peuvent te permettre d’interagir avec le monde extérieur par le biais de capteurs (et ça, c’est cool).

La taille d’un Raspberry est n avantage. Il permet de le positionner dans beaucoup d’environnements différents. De plus, il existe de nombreux étuis pouvant l’accueillir et ainsi le protéger des intempéries (jardin, mer, ect…)

Mais alors concrètement qu’est ce qu’on peut faire avec un raspberry?

Comme je l’ai dit précédemment, le raspberry est comme un miniordinateur. Il est donc tout équipé pour pouvoir se connecter sur un réseau. Grâce à cette fonctionnalité, on peut très bien s’en servir comme d’un serveur web permettant par exemple d’afficher des informations relatives à des capteurs ou de contrôler des modules externes (moteur, lumière, ect…).

Exemple

Dans cet exemple on voit que depuis une interface web il est possible d’allumer ou d’éteindre des lampes.

Son stockage est extensible et, avec l’aide d’une carte SD il est possible de manipuler facilement des données. On peut imaginer s’en servir comme d’un serveur de stockage de fichier ou même d’une base de données.

Sa puissance peut permettre d’effectuer des tâches beaucoup plus complexes qu’un simple arduino.

Pour conclure il est difficile d’énoncer tout ce qu’on peut faire avec un raspberry pi 3 parce qu’on peut faire à peu près tout. C’est donc un indispensable pour tout type de projets ou même pour faire des tests. Cependant il reste tout de même plutôt cher et sa puissance n’est utile que pour de gros projets. C’est pourquoi je vais vous présenter une alternative tout à fait intéressante.

L’ESP8266

En 2014 sort l’ESP8266, grâce à cette puce il est aujourd’hui beaucoup moins couteux de monter des projets incluant du WIFI qu’auparavant. Les anciennes méthodes impliquant l’utilisation des shields pour arduino chères et peut pratique sont maintenant obsolètes. Cette nouvelle méthode moins couteuse et souvent moins encombrante remplace les shield et autre modules que l’on devait ajouter à arduino. Les microcontrôleurs intégrant l’ESP8266 sont la parfaite base pour faire des projets DIY dans le domaine de l’IoT.

Bon… plutôt que de se concentrer sur les détails concernant l’ESP8266 concentrons nous sur le vif du sujet ici, à savoir :

Quelle carte choisir ?

Wemos D1 mini

Pour débuter et surtout dans le cadre d’un projet je vous conseille les produits de la compagnie wemos. Leurs cartes fonctionnent avec l’IDE arduino (Pas trop dépaysant). A noter qu’il est également possible d’utiliser Micropython ou luna.

Wemos est un fabricant chinois leader dans le domaine des cartes programmables (type arduino) sous ESP8266. Ainsi, en plus de trouver facilement de l’aide à droite et à gauche sur internet en cas de problème (ou même sur ce blog 😉) tu pourras jouir des multiples cartes d’extensions shields (très compact d’ailleurs) qui ne cessent de se multiplier avec le temps (article: Top20 shields wemos). Grâce à sa taille réduite, il vous sera facile de l’intégrer dans des projets! Voici ci-dessous un petit tableau récapitulatif des cartes wemos qui existent aujourd’hui.

Wemos d1 mini

Wemos d1 mini

  • Operating Voltage: 3.3V

 

  • Digital I/O Pins: 11

 

  • Analog Input Pins: 1(Max input: 3.2V)

 

  • Vitesse d’horloge: 80MHz/160MHz

 

  • Mémorie vive: 4M bytes

Wemos d1 mini lite

  • Operating Voltage: 3.3V

 

  • Digital I/O Pins: 11

 

  • Analog Input Pins: 1(Max input: 3.2V)

 

  • Vitesse d’horloge: 80MHz/160MHz

 

  • Mémorie vive: 1M bytes

Wemos d1 mini pro

  • Operating Voltage: 3.3V

 

  • Digital I/O Pins: 11

 

  • Analog Input Pins: 1(Max input: 3.2V)

 

  • Vitesse d’horloge: 80MHz/160MHz

 

  • Mémorie vive: 16M bytes

Mais alors parmi tous ces modèles de Wemos lequel conviendrait mieux à mes besoins ?

Et bien pour répondre rapidement à cette question tout dépendra de l’ampleur de ton projet…

Projet nécessitant une très grande capacité de traitement:

Dans le cas ou ton projet va demander un très grand nombre de demandes simultanées. Il te faudra une grande capacité de mémoire! Pour cela tu devras sacrifier un peut d’espace, mais également quelques euros… C’est la Wemos mini pro qui te conviendrait!

Projet nécessitant une grande capacité de traitement:

Très similaire au cas précédent, cette fois si tu dois gérer un nombre conséquent de données, mais sans plus. Dans ce cas-là, tu peux opter pour la carte Wemos d1 mini! Elle sera de plus petite taille, mais également 1€ plus cher que la dernière! (tu va te ruiner à cette vitesse attention ;)).

Projet nécessitant une capacité de traitement ‘normal’:

Ce dernier cas de figure correspond à la grande majorité des projets débutant et même de bon niveau. La capacité de traitement qu’offre la Wemos d1 mini lite est vous le verrez bien souvent plus que suffisante! Vous l’obtiendrez 1€ moins chère que la d1 mini.

Voilà j’espère que j’ai réussi à te guider dans ton choix ! Dans cet article je n’ai fait que toucher du doigt ces cartes et prochainement tu pourras retrouver sur ce blog d’autres articles plus approfondis à leurs sujet.

Autres articles concernant wemos

VersArticleTop20

Top 20 des shields pour cartes Wemos

VersUnAutreArticle2

Comment programmer sa carte wemos avec l’IDE arduino

Reçois 1 un petit guide de réalisation DIY par semaine!

+

Du contenu bonus offert à chaque nouvel article!